Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 20:52

L’épisode 18 de la série « Once Upon A Time » a été diffusé hier soir sur la chaine ABC (USA) et CTV (Canada).

 

Cet épisode m’a fait pleurer et longuement réfléchir, donc c’est un article à cœur ouvert ce soir.

 

Je vous avoue que j’ai peur de choquer, d'interroger, de dire certaines choses qui dérangent... C'est bien la première fois qu'un article me fait tant pleurer et que je prends conscience de certaines choses par rapport à mon histoire de vie.

 

Résumé :

 

Regina (Evil Queen) est une jeune femme qui aime l’équitation. Elle est encouragée par son père, mais celui-ci se trouve être un homme qui courbe l’échine face à sa femme. Regina a beau essayé de tenir tête face à cette mère qui lui manifeste un amour étrange : Regina lui demande pourquoi elle l’a critique et sa mère lui répond qu’elle fait ça pour l’aider. Malheureusement Regina ne peut rien face aux pouvoirs de sa mère, pouvoirs qu’elle n’a pas.


Regina aime un secret le garçon d’écurie, Daniel. Ils se rencontrent en cachette et lors d’une de leurs rencontres, Regina sauve une fillette dont le cheval est devenu fou. La petite fille se trouve être Snow-White.

 

9m3WB.jpg


Alors qu’elle est chez elle, prête à aller faire du cheval, sa mère arrive et lui apprend que Snow-White est la fille du roi et que celui-ci souhaite la rencontrer. Le roi remercie Regina pour son acte et la demande en mariage. Demande rapidement acceptée par la mère de Regina.


Regina rejoint Daniel en pleurs et ensemble ils décident de partir. Malheureusement Snow-White les voit en train de s’embrasser et s’enfuit. Regina la rattrape et lui explique qu’elle n’aime pas son père, mais qu’elle aime Daniel. Elle lui fait alors promettre de garder le secret.

 

vlcsnap-2012-04-02-11h19m23s18.png


Malheureusement, plus tard, la mère de Regina entame une conversation avec Snow-White et lui confie qu’elle a peur de perdre sa fille. Qu’elle l’aime comme la mère de Snow-White a pu aimer sa propre fille. Touchée, Snow-White lui révèle le secret et lui demande de laisser Regina épouser l’homme qu’elle aime.


Dans la nuit, alors que Regina a rejoint Daniel, sa mère les surprend. Regina explique donc à sa mère qu’elle aime Daniel, qu’elle veut l’épouser. Finalement sa mère se calme et leur parle. Malheureusement ce n’est qu’une façade étant donné qu’elle arrache le cœur de Daniel.

 

Finalement on voit Regina en robe de mariée, se préparant pour son mariage. Là Snow-White lui dit qu’elle est heureuse que la mère de Regina ait acceptée son mariage avec Daniel. Regina comprend alors que Snow-White la trahit. Elle fait bonne figure et lui dit que Daniel est partit et qu’elle va donc devenir sa belle-mère. La mère de Regina arrive et dit à sa fille qu’elle est fière d’elle. Là Regina comprend que sa mère savait que le roi était de passage et que le cheval de Snow-White ne s’est pas affolé seul. La dernière phrase de Regina est : « J’aurai du la laisser mourir sur ce cheval ! ».

 

Mon avis :

 

Aujourd’hui, je vais vous parler à cœur ouvert, même si j’hésite à le faire.


Cet épisode m’a fait pleurer. Je me suis complétement reconnue dans le personnage de Regina, dans sa relation avec sa mère, dans la relation qu’entretiennent ses parents entre eux. 
J’ai pleuré un bon moment et je pleure en écrivant cet article.

 

Bon nombre d’interprétations existent sur le conte de « Blanche-Neige », alors aujourd’hui je vais vous écrire l’interprétation que j’en fais par rapport à ma propre histoire.


C’est notamment la relation qu’entretient Regina avec sa mère qui m’a inspirer et inciter à écrire et publier cet article. Avant de continuer, j’aimerai vous dire que l’interprétation que j’en fais a à voir avec MON histoire familiale, donc ne le prenez pas pour vous personnellement car j’estime que chacun est libre d’entendre ce qu’il souhaite dans les contes de fées.

 

Once-Upon-a-Time-ABC-The-Stable-Boy-Episode-18.jpg

 

Aux vacances de la Toussaint de l’année 2011, j’ai pris une importante décision : celle de ne plus jamais me plaindre. Autour de moi, tout le monde se plaint et je suis celle qui ne parle pas mais qui écoute beaucoup. Je suis l’oreille où trouvent refuge certaines plaintes féminines de ma famille.

 

Pourquoi ces femmes ont-elles toujours tendance à se plaindre ? La plainte que j’ai le plus entendue, est celle selon laquelle personne ne les écoute. Pourquoi y a-t-il cette non-écoute ? Et qui est cette personne qui ne les écoute pas ?  La plupart du temps, la personne toute désignée est le conjoint. Cet amoureux qui n’écoute pas assez, voir pas du tout. Vient alors le reproche selon lequel il a changé et qu’il n’est plus comme avant. Mais comme quel avant ? Avant quand il n’y avait pas de couple et que l’imagination le désignait comme LE prince charmant ?

 

Personnellement je pense qu’il faut prendre le problème à l’envers, le reprendre à son origine. Quelle est la première personne à ne pas nous écouter, si ce n’est nous ? Je m’explique. Nous rêvons du prince charmant, mais ce rêve a commencé quand nous étions enfant et nous avons toujours eu ce rêve, sans progresser par rapport à lui.

 

evil-queen.jpg


Prenons le conte de Blanche-Neige et les sept nains. Une jeune femme se retrouve obligée de fuir le domicile parental et atterrit dans une chaumière où elle vit avec sept nains. Malheureusement la reine mère qui veut la faire mourir, lui offre une pomme empoisonnée qui fait sombrer Blanche-Neige dans un sommeil proche de la mort. Empoisonnement qui prend fin lors du premier baiser d’amour.

 

Vous allez me dire : « quel est le rapport ? ». Le rapport est simple, ce qui nous empoisonne la vie est transmis d’une femme à une femme, de la mère à sa fille. Mais quelle est donc cette pomme ? Et bien moi je vous dis que ce n’est rien d’autre que la plainte. Inconsciemment depuis notre enfance, nous entendons notre mère ou n’importe quelle autre femme se plaindre que son mari n’est pas suffisamment présent. A côté, nous lisons les contes de fées avec le personnage du prince charmant. Du coup un mélange se fait entre la plainte féminine et l’image du prince. Nous imaginons un prince que nous n’aurons jamais et donc nous nous plaignons.

 

Mais arrêtons nous sur Blanche-Neige. Blanche-Neige nous ressemble : elle fuit le domicile parental pour fuir, certainement la plainte de sa belle-mère. Plainte d’une femme sans homme et qui se rassure grâce à l’image que lui renvoie le miroir. Cette fuite a lieu suite à la demande d’un homme. Blanche-Neige aurait très bien pu vivre dans cette plainte sans fin, mais un homme lui dit de fuir cette malédiction féminine. La jeune femme se réfugie chez des nains, qui font la même taille que des enfants. Elle trouve donc refuge dans le monde de l’enfance, mais n’avance pas en tant que femme. A ce moment-là la plainte, dissimulée sous l’image de la pomme empoisonnée, est transmise malgré la volonté de l’homme. Une plainte qui reste en travers de la gorge. Blanche-Neige tombe dans un sommeil proche de la mort. Son appel silencieux, où elle espérait fuir la malédiction de la plainte, n’est pas entendu et Blanche-Neige se fait l’objet de la pulsion de mort. Mais qu’est-ce que la pulsion de mort, si ce n’est un retour sur soi et donc un lâcher prise de nos défenses ? Blanche-Neige ne se réveillera donc que lorsqu’elle sera prête à avancer dans sa vie. A ce sujet, le conte de La Belle au Bois Dormant illustre parfaitement cette idée de la pulsion de mort. Je vous conseille pour cela de lire l’excellent livre de Bruno Bettelheim, La psychanalyse des contes de fées.

 

1830015253 1


Alors avec cette idée, j’ai relu mes contes dans les moindres détails et je me suis aperçu que je me suis arrêtée à l’image du prince charmant, à la fin et non au cheminement que vivent les héroïnes. Alors à présent je souhaite devenir Blanche-Neige, me concentrez sur moi-même, sur ce que je veux réellement. Je m’écoute car la première personne qui ne m’écoute pas, c’est d’abord moi. En effet, comment puis-je vouloir que les autres écoutent ma plainte, si je ne l’entends pas avant ? Je ne veux plus jouir de cette plainte.

 

J’avance, je vis MON conte et ainsi un jour je rencontrerai enfin le prince charmant, le vrai, l’unique, celui qui sera fait pour moi.

 

"Once Upon A Time", une série que j'aimais et qui à présent me permet d'avancer dans ma propre vie.

 

Oshboust

Partager cet article

Repost 0
Published by oshboust - dans Once Upon A Time
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Oshboust
  • Oshboust
  • : Le vent tourne, alors autant le prendre en photo... Juste une nana qui aime : rigoler, la série ONCE UPON A TIME, son chat, déconner avec ses amies, ses études, la photo, écrire, lire, le rugby, le make-up et les mythologies antiques ! Bref, bienvenue dans mon joyeux foutoir !
  • Contact

Suivez "Once Upon A Time" !

Episode 15 "Red Handed" : le 11 mars !

Episode 16 "Heart of Darkness" : le 18 mars !

Episode 17 "Hat Trick" : le 25 mars !

Episode 18 "Stable Boy" : le 1 avril !

Episode 19 "The Return" : date inconnue !

Episode 20 "The Stranger" : date inconnue !

Episode 21 : titre et date inconnus !

Episode 22 : titre et date inconnus !

Pars En Ballade !

Mes yeux pétillent devant...

La collection "GRIMM" de chez Lm Cosmetic !

LM-COSMETIC-COLLECTION-GRIMM.jpg

Photo prise sur ce site : http://www.nail-art-sakura.com/article-lm-cosmetic-collection-grimm-99552471.html

Suivez le guide !

Suivez-moi sur Facebook !

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Oshboust sur Hellocoton

Mon book

titre